L’un des postulats de la PNL est de dire que “La carte n’est pas le territoire“, expression empruntée à Alfred Korzybski fondateur de la sémantique générale . Chaque individu est unique, et chaque individu construit sa propre perception de la réalité. Qui est ni bonne, ni mauvaise.
Chaque modèle du monde est unique. Notre perception du monde est donc subjective, et dépend de la représentation que nous nous faisons de la réalité, mais non de la réalité elle-même.
Ci-dessous, ce sketch de Antonia de Rendinger, avec humour, reprend cette notion de carte du monde. L’homme idéal, c’est qui ? Cela dépend des pays…